LE MAQUILLAGE UNE PRATIQUE SANS GENRE.

Coucou tout le monde, j’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui, j’ai eu envie d’échanger avec vous sur une thématique qui fait diverger : le maquillage pour les hommes. Evidemment, ceci est mon point de vue et mon avis, j’ai cependant cherché le plus d’informations possibles afin que l’on puisse échanger par la suite sur le sujet !

J’ai commencé à me maquiller en troisième, et comme n’importe quelle débutante, je regardais des tutoriels et passais mon temps sur les réseaux sociaux, et ce, sur des comptes exclusivement féminins. Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant le compte de Richard (@richaard2609), célèbre make-up artiste de chez Sephora.

Tellement heureuse de découvrir un premier compte masculin, je cours montrer son Instagram à un membre de ma famille !

« J’aime pas, ça fait pédé. » fut sa première réaction.

AH...

Pourquoi un garçon qui se maquille serait forcément gay ? À quel moment ta sexualité a-t’elle un lien avec le maquillage ? C’est à ce moment là que je me suis rendue compte du conditionnement « viril » de l’homme…

Pourtant, de plus en plus d’hommes se maquillent, James Charles, Bilal Hassani, et même le président Macron ! Alors, certes, je concède le fait que beaucoup de garçons qui se maquillent soient gays, mais c’est simplement une généralité, je ne vois pas en quoi un garçon hétérosexuel ne pourrait pas porter du fond de teint ou autre ! En aucun cas, leur sexualité à un rapport, ils le font car ils aiment ça, tout comme les femmes pourraient le faire…

L’Asie fait partie de ces régions où prendre soin de soi est du respect pour les autres, se maquiller est donc une pratique courante même pour les hommes ! Alors pourquoi de telles réactions en Occident ?

D’après certaines interviews de RTL les hommes trouvent que le maquillage donne un aspect trop « spectacle » et trop féminin… En somme, soit un mec est un artiste/chanteur/acteur ou représente une cause (souvent gay d’ailleurs)…

À côté de ça, le budget mondial des cosmétiques masculins monte jusqu’à 38.5 milliards d’euros et devrait s’étendre jusqu’à 49.8 d’ici 2026 selon un article de l’Express. Avec les réseaux sociaux, l’image de soi devient primordiale, ainsi, plusieurs marques émergent et tentent de briser les codes.

On va retrouver HORACE et même les marques de luxe comme Chanel qui a sortit le 1er septembre dernier sa collection BOY DE CHANEL

BEAUTY HAS NO GENDER

Les marques l’ont bien compris et semblent y trouver une véritable opportunité, en effet Chanel a lancé, le 1er septembre 2019 sa gamme BOY DE CHANEL. Celle-ci est composée d’un fond de teint, un crayon à sourcils et un baume à lèvres qui peuvent être combinés aux routines de soin de la marque.

Doucement mais sûrement, les codes changent et les mentalités s’ouvrent, aujourd’hui près de 62% des hommes prennent soin d’eux en ne se contentent plus seulement que de leur après-rasage. En continuant de cette façon, les marques peuvent devenir un levier pour lutter contre les stéréotypes !

Plus qu’une question de marketing, la démocratisation du maquillage est un véritable enjeu identitaire et tout le monde devrait être libre de se maquiller comme chacun le souhaite ! Alors faîtes ce que vous voulez, n’ayez pas honte de vous et du regard des autres, car au final, seule votre propre opinion compte !

C’est sur ces paroles que je termine cet article, j’espère qu’il vous aura plu. N’hésitez-pas à partager vos opinions et vos expériences sur le sujet, je serai ravie de discuter avec vous sur le sujet !

La bise au chat et à la prochaine.

Klara

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s